navigation

Intelligence Stratégique, Réseaux Sociaux et Propriété Intellectuelle 22 décembre 2017

Posté par A. Abderrahim dans : Formation,International,Maroc , ajouter un commentaire

Plus qu’une démarche, l’Intelligence Stratégique repose sur des outils concrets de gestion de l’information tels que les Réseaux Sociaux et la Propriété Intellectuelle.

Vidéo proposée par : l’Agence pour l’Entreprise et l’Innovation

Image de prévisualisation YouTube

 

 

L’intelligence économique, un allié stratégique pour les entreprises conquérantes. 18 décembre 2017

Posté par A. Abderrahim dans : International,Maroc , ajouter un commentaire

Bonjour,

Dans son entretien exclusif accordé à Aujourd’hui le Maroc, Asmaa Morine Azzouzi, Présidente de l’AFEM, nous livre sa vision sur le rôle de l’Intelligence économique comme allié stratégique pour l’entreprise et aussi l’émergence d’un nouveau métier d’Expert en intelligence économique.

La suite de l’Article sur le lien ci-dessous :

Bonne lecture.

L’intelligence économique, un allié stratégique pour les entreprises conquérantes.

Route de la soie ou Obor : encore plus d’hégémonie pour la Chine 15 décembre 2017

Posté par A. Abderrahim dans : International,Maroc , ajouter un commentaire

Au moment, où des pays peinent encore à donner des incitations fiscales et financières aux sociétés locales pour le développement des exportations. La Chine a déjà enterré cet ère. La puissance économique et géopolitique de ce pays, s’est vu renforcée par un projet de construction d’une nouvelle route de voie ferrée à un budget de 1.000 milliards de dollars (USD).

Baptisée « La nouvelle Route de la Soie » sur près de 13.000 Km, cette route passe par la Russie, la Pologne, l’Allemagne, la France puis Madrid en Espagne.

Désormais, les exportations chinoises se feront en 21 jours par train au lieu de 35 jours par cargo maritime, soit un gain de 14 jours sur les délais de livraison. Un réel gain de temps et bien sûr de l’Argent, vu que le coût de ce mode de transport est estimé à seulement 20% d’un transport aérien.

Du coté économique, l’intérêt est tout simplement énorme : absorber les surplus de production et démultiplier les échanges commerciaux de manière directe avec tous les pays d’Europe et le Moyen Orient, et indirecte avec tous les autres pays d’Afrique, où le Maroc pourrait-en être la porte d’entrée à travers son infrastructure portuaire existante ou à développer. Une réflexion un peu plus poussée nous conduit, même, à s’inspirer de cet investissement et examiner tous les gains potentiels que l’on peut escompter de la construction d’une route Africaine qui relie tous les pays membres de l’Union Africaine.

En 2017. selon le Fonds Monétaire International (FMI) la Chine est la 2ème  puissance économique mondiale avec un PIB de 12 362 milliard USD contre 19 377 milliards USD pour les Etats-Unis d’Amérique encore première puissance économique mondiale. Mais jusqu’à quand les Etats-Unis d’Amérique conserveront-ils cette position ?

Pour plus d’information, je vous invite à visionner cette vidéo:

Image de prévisualisation YouTube

Le village des chtromphes…croyez-moi ça existe réellement. 6 novembre 2016

Posté par A. Abderrahim dans : International,Maroc , ajouter un commentaire

Bonsoir les amis,

Aujourd’hui, j’aimerais partager avec vous une idée, simple à faire mais avec des avantages multiples.

Encore une fois, elle nous vient de la région andalouse en Espagne, il s’agit d’un village transformé à l’occasion du tournage du film Les chtromphes en un vrai village des petite créatures bleues. Après le film, les habitants du village ont décidé de garder les dessins et le décor adopté ce qui a permis à ce village d’emprunter l’identité de village des chtromphes…

Avant, le village draine 300 visiteurs…aujourd’hui on dénombre 80.000 visiteurs rien que sur 6 mois…imaginez le bien que cela apporte sur les commerces et tourisme locaux….

Que faut-il pour faire pareil dans un petit village marocain…les peintres artistes ne manquent pas et c’est 1000 fois mieux qu’une aide directe qui ne sera jamais maintenue dans le temps…

En voici une autre idée de développement régional ou rime développement social avec un agréable paysage.

Vidéo à regarder pour vous en donnez envie.

Image de prévisualisation YouTube

 

La démocratie 2.0 Merci Twitter… 13 octobre 2016

Posté par A. Abderrahim dans : Maroc , ajouter un commentaire

twit

Bonjour

Aujourd’hui, j’aimerais bien échanger avec vous sur une idée à la fois pratique, gratuite et efficace pour gérer en toute transparence les affaires locales, régionales et pourquoi pas nationales.

L’expérience nous vient de JUN, une petite ville d’Andalousie, située près de Grenade en Espagne. Depuis 2011 et avec la démocratisation des smartphones, internet et les réseaux sociaux, JUN a mis en place une nouvelle manière d’échanger avec ses citoyens : le maire a invité les 3 500 habitants à se créer un compte Twitter et à l’utiliser pour communiquer avec lui et avec le personnel de la mairie.

Allant des actes administratifs, du nettoyage des rues ou des réparations des panneaux d’éclairage public ; jusqu’à la gestion de la sécurité de la commune et la relation avec la police locale, à JUN, tout citoyen dispose de son compte Twitter interagit avec l’administration, les élus & représentants municipaux, les concitoyens, et ses voisins, en temps réel. L’expérience est même utilisée pour le développement du commerce local comme les restaurants locaux qui lancent sur le réseau leurs offres promotionnels pour les périodes de basse activité.

La mairie organise même des formations aux citoyens sur l’application Twitter afin de leur permettre de tirer profit et d’être toujours connectés avec leurs élus. Imaginez le bien que cela pourrait faire pour les personnes âgés et autres habitants ayant besoin d’assistance, la gestion des urgences, dénoncer un actes douteux…il suffit de prendre une photo, écrire un message de 140 caractères et le tour est joué.! c’est efficace, pratique, traçable….GRATUIT.

Cette expérience pourrait être facilement utilisée pour la gestion de la relation entre individus et petites communautés, mais aussi dans les écoles, les universités…voire à l’échelle d’une ville. Dans ce contexte, je ne peux me retenir de me poser comme question :

Avons-nous pensé à intégrer cette application dans la conception de nos nouvelles villes modernes comme la nouvelle ville de ZENATA à Casablanca par exemple ?

…Pour une ville dont l’investissement coûterait dans les 21 milliards de dirhams et qui se veut moderne ; écologique et intelligente à horizon 2042…en voici une application qui la rendrais effectivement smart et en plus à 0 dirhams.

Enfin, je partage avec vous cette vidéo pour avoir une idée beaucoup plus claire.

Image de prévisualisation YouTube

Sources :

http://rue89.nouvelobs.com/2015/04/21/jun-petite-ville-espagnole-geree-twitter-258783

http://www.france24.com/fr/20150708-video-twitter-espagne-andalousie-village-connecte-twitter-administration

http://www.zenataecocity.ma/sites/default/files/telechargements/web_dossier_de_presse_saz_vf_17_mai_xg.pdf

http://www.afd.fr/maroc?actuCtnId=97704

Indice de l’innovation…le Maroc en tête des pays du Maghreb 18 septembre 2016

Posté par A. Abderrahim dans : International,Maroc , commentaires desactivés

Bonjour chers lecteurs;

Le rapport de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle sur l’Indice de l’Innovation 2016 vient d’être publié. Cet indice établit un classement évaluant les résultats en matière d’innovation de 128 pays du monde entier en s’appuyant sur 82 indicateurs.

Selon ce rapport, la Suisse, la Suède, le Royaume-Uni, les États-Unis d’Amérique, la Finlande et Singapour arrivent en tête  du classement. L’Allemagne arrive en 10° position, le Japon en 16° position juste après le Canada 15°.

Du coté de nos partenaires stratégiques, la France arrive en 18° position, l’Espagne 28° et la Turquie en 42° place.

Classament Maroc

Par ailleurs, au niveau de l’Afrique du nord, le Maroc est en tête avec sa position au 72° rang, devant la Tunisie (77°), l’Egypte (107°) et l’Algérie (113°). Ce classement certe indique une position honorable de notre pays, mais reste demeure encore insuffisante au regard des performances de l’Arabie Saoudite (49°), le Qatar (50°) ou encore l’Afrique du Sud ou le Bahrein qui occupent respectivement la 54° et 57° position.

l’intégralité du rapport est disponible sur le lien suivant

Intelligence-pays peut-on calculer un indice ? 24 décembre 2012

Posté par A. Abderrahim dans : International,Maroc , ajouter un commentaire

Chers lecteurs,

Le rapport 2012 relatif à la propriété intellectuelle a été rendu public le 11 décembre 2012[1]. Ce rapport regroupe pour l’année 2011, une large gamme d’indicateurs couvrant des branches de la propriété intellectuelle : brevets, modèles d’utilité, marques, dessins et modèles industriels, micro-organismes et protection des obtentions végétales.

Je pense que l’intelligence d’un pays peut être évaluée en fonction de la capacité de ce dernier à innover. Cette innovation sera mesurée par le nombre de brevets délivrés de façon générale, et en particuliers par les brevets délivrés aux opérateurs résidents. Cette intelligence sera sûrement plus efficace si orientée vers des secteurs à forte valeur ajoutée.

On retenant cette logique d’analyse, à savoir les brevets délivrés aux résidents, nous avons effectué un classement des principaux pays (top 5) et d’autres pays pouvant être suivi ou comparés par le Maroc. L’analyse débouche sur les résultats suivants :

Intelligence-pays peut-on calculer un indice ? dans International statistiques

Le pays le plus intelligent est le Japon qui domine le classement mondial en 2011, avec 345 333 brevets délivrés dont 197 594 brevets pour les résidents, soit 57,2% ; talonné par la Chine (177 924 brevets délivrés dont 112 347 brevets pour les résidents), suivis par les Etats-Unis d’Amérique (317 037 brevets délivrés dont 108 626 brevets pour les résidents). La république de la Corée arrive en 4° positions avec 72 258 brevets délivrés aux résidents sur 120 176 brevets délivrés, puis l’Allemagne avec près de 22 000 brevets délivrés aux résidents, soit 28,7% du nombre total des brevets délivrés par le pays en 2011.

En termes de brevets délivrés, le Maroc a enregistré en 2011, l’octroi de 1 001 brevets mais demeurent toujours loin derrière des pays comme la France (36 164 brevets délivrés), l’Espagne (5 266 brevets délivrés), Israël (8 607 brevets délivrés), L’Afrique du Sud (5 848 brevets délivrés) et même l’Algérie (1 547 brevets délivrés)…

…par ailleurs, si nous acceptons le nombre de brevets délivrés aux résidents comme indice d’intelligence-pays, le Maroc est sans doute le pays le plus intelligent au niveau de l’Afrique du nord en terme des brevets délivrés aux résidents et occupe le 41° rang à l’échelle mondiale, devançant des pays comme l’Algérie (48°), l’Egypte (54°) et la Jordanie (70°), Cette tendance sera probablement confirmée par les indicateurs 2012 avec les efforts déployés durant cette année par les pouvoirs publics ainsi que l’Office Marocain de la Propriété Industrielle – OMPIC.

Compte tenu de ces réalisations, le Maroc a certainement fait un pas géant en matière de dépôts de brevets mais afin de se hisser dans la cours des grands, un long chemin reste à faire…


[1] http://www.wipo.int/ipstats/fr/statistics/patents/

Bâle II : impact sur les PME marocaines 22 décembre 2012

Posté par A. Abderrahim dans : Maroc , ajouter un commentaire

Lors des premières journées Internationales de Recherche en Entrepreneuriat et PME ( JIREPME) tenues les 14 et 15 décembre 2012 à la Faculté des Sciences Juridiques, Sociales et Economiques de Casablanca, MM. Said Lotfi et Tarik QUAMAR deux chercheurs marocains ont présenté un travail de recherche relatif à Bâle II et le traitement du risque de crédit PME.

Bâle II : impact sur les PME marocaines dans Maroc banques-maroc

   » L’objectif de ce travail est d’évaluer les effets potentiels de Bâle II sur les PME marocaines concernant l’accès au crédit et la tarification de ces crédits  » précisent les auteurs. Pour y parvenir, ces derniers ont estimé nécessaire d’effectuer une exploration du traitement prudentiel accordé par le régulateur à l’endroit des PME. L’idée fédératrice sera donc d’interroger les différentes approches prudentielles quant à leurs degrés de sophistication et d’appréhension du risque de crédit PME.

Ensuite, les auteurs s’attaquent à une analyse empirique des répercussions potentielles de Bâle II sur les PME marocaines. Ceci consistera à mesurer l’ampleur des fluctuations des fonds réglementaires sous les différentes approches bâloises.

En dernier lieu, les auteurs s’intéressent à déduire les conséquences de l’application des directives de Bâle II sur la tarification des crédits susceptible d’être appliquée à cette population d’entreprises largement dépendante du financement bancaire. « 

Lire la suite

Centres d’appels au Maroc : les informaticiens français dénoncent l’offshoring 19 décembre 2012

Posté par A. Abderrahim dans : International,Maroc , ajouter un commentaire

Centres d'appels au Maroc : les informaticiens français dénoncent l'offshoring dans International ca-300x225

La principale association d’informaticiens français dénonce le prêt accordé par le gouvernement français à Casanearshore, en réalité une zone franche marocaine qui emploie des sous-traitants de grands groupes français.

Lire l’article sur les echos.fr

Premières journées Internationales de Recherche en Entrepreneuriat et PME (JIREPME) 15 décembre 2012

Posté par A. Abderrahim dans : Maroc , ajouter un commentaire

Aujourd’hui, vendredi 15 décembre 2012, à la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales (Aïn Chock) de Casablanca (Maroc) se sont clôturés les journées Internationales de Recherche en Entrepreneuriat et PME – JIREPME.

En collaboration avec l’Université Montpellier 1 et l’AIREPME (Québec), ces journées d’études et d’échange d’expérience se sont inscrites sous le thème : Entrepreneuriat et Stratégies des PME : Etat des lieux et Perspectives et qui ont connu la participation de plusieurs docteurs et chercheurs venant de France, du Cameroun, de la Tunisie ou encore d’Algerie animer aux côtés de leurs homologues marocains des débats riches et variés. Partant d’une analyse des dispositfs juridiques, passant par les mesures de financement et d’accompagnement des PME à l’échelle maghrébine, pour clôturer avec la place qu’occupe la PME au sein de la recherche universitaire, où, a été cédée, pour la première fois, la parole aux jeunes chercheurs et doctorants d’exposer leurs travaux de recherche tourant autour de la même problématique.

Nous saluons ces journées d’études que nous espérons continuer et s’étendre à d’autres thématiques.

Pour plus d’information complémentaire sur ces journées d’études, ci-après les contacts : sezouatni@gmail.com ou  Mounsi2@gmail.com

Vous pouvez également télécharger le programme sur le lien suivant : JIRPME

12

La souris à plume |
Bbsbord |
Attrading |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ashleynicole149
| Sensetcohesion
| CCIAMBRAZZA